Vœux du Maire

DISCOURS DU 11 JANVIER 2016

voeux du maire

Mesdames, Messieurs,

Comment dire « Bonne année 2016 » avec conviction et enthousiasme lorsqu’on fait le bilan de l’année 2015 dans le monde en général et en France en particulier ?

J’avoue mon trouble.

Pourtant cette tradition des vœux contribue au vivre ensemble dont nous avons tant besoin.

Aussi, pour vous, vos proches et tous ceux qui vous sont chers je souhaite que les douze mois qui viennent aient la douceur du lait et du miel.

Il n’est cependant pas inutile de porter un regard sur 2015, pour essayer d’en tirer quelques enseignements.

Dans ce monde, hélas de plus en plus guerrier, le terrorisme aveugle trouve un terreau fertile.

Des attentats du 7 janvier 2015 à Paris à celui du  1er janvier 2016 à Kaboul pas moins de 35 attentats ont ensanglanté le monde, faisant 1349 morts, dans, au moins, 20 pays différents.

La France n’est donc pas la seule à être visée par cette folie meurtrière.

Mais la France a payé un lourd tribut à celle-ci et je veux avoir une pensée pour les victimes des attentats des 7 et 9 janvier et 13 novembre à Paris.

Cette situation interroge légitimement notre République et ses institutions.

Quelles réponses nos démocraties doivent-elles apporter à ces situations de faits ?

Je suis persuadé que cela ne peut pas se faire en glissant progressivement d’un état de Droit vers, comme l’a appelé le philosophe italien Giorgio Agamben, un état de Sécurité.

Nos gouvernants n’ont rien à gagner, si ce n’est par opportunisme électoral, à se servir de la peur de nos concitoyens pour promulguer des lois sécuritaires.

Dans un pays qui vit dans un état d’urgence prolongé et dans lequel les opérations de police se substituent progressivement au pouvoir judiciaire, il faut s’attendre à une dégradation rapide et irréversible des institutions publiques.

Je suis d’accord avec François Hollande et Manuel Valls lorsqu’ils déclarent :

« La déchéance de nationalité est contraire aux principes constitutifs de la Nation ».

Le problème c’est que cette déclaration, ils l’ont faite en 2010.

Comment un pouvoir qui se revendique de gauche peut-il traduire en acte constitutionnel les volontés politiques de Nicolas Sarkozy ou de Marine Le Pen ?

C’est impensable !

C’est pourquoi je demande solennellement aux parlementaires en général et à notre député  Jean-Marc Fournel, en particulier, à voter contre cette proposition lors de la réunion du congrès à Versailles en février.

Les attentats, pour monstrueux qu’ils soient, ne doivent pas faire oublier que la situation économique, industrielle et sociale de notre pays va de mal en pis.

Quitte à surprendre, je vais affirmer que la politique menée par François Hollande n’est pas un échec mais une totale réussite.

Une réussite totale pour ceux à qui elle est destinée, à savoir les multinationales du CAC40 et les gros actionnaires.

Pour exemple, les 50 plus grosses fortunes de France ont vu leur revenu augmenter de 25% en 2015.

Mais les autres, tous les autres, ceux qui n’ont pas la chance de vivre dans le 7ème arrondissement de Paris, de passer l’hiver à Courchevel 1850 et l’été à Saint-Tropez, quel est leur quotidien ?

Quel est le quotidien des 3 574 000 chômeurs de catégorie A au 31 décembre 2015 ?

Ils étaient 2 894 800 fin avril 2012 soit 25% de plus.

Quel est le quotidien des bénéficiaires, quel mot horrible, du RSA ?

Aujourd’hui 830 000 foyers y émargent contre 720 900 en 2012 soit une progression de plus de 15% en 3 ans.

Posez la question de leur quotidien c’est déjà y répondre.

Cette politique gouvernementale n’a rien d’une politique de gauche et ce ne sont pas les dispositions des différentes lois, dites Loi Macron, toutes faites pour satisfaire le patronat, qui vont l’infléchir.

Je suis d’ailleurs persuadé que ce qui nourrit le vote FN se trouve justement dans le décalage entre le dire et le faire.

En effet, comment peut-on tenir le discours du Bourget en janvier 2012, pour rappel : «  Mon ennemi c’est le monde de la finance » et mener une telle politique ?

Je suis convaincu que si le gouvernement menait réellement une politique de gauche, le vote brun serait moins fort en France.

Les services publics se dégradent rapidement.

Ils n’ont plus les moyens réels de leurs missions.

La qualité de l’enseignement, des soins dans les hôpitaux, et même de la sécurité des citoyens s’en ressent fortement.

Le budget de l’Etat consacré à la culture confine désormais au symbole.

Cette politique est néfaste pour le pays, elle l’est aussi pour les communes.

Les baisses de dotation de l’Etat amènent aujourd’hui les collectivités locales au bord de l’asphyxie.

Pour notre commune la baisse se chiffrera en 2016 à plus de 150 000 € par rapport à 2015.

Là aussi, la politique du gouvernement de Manuel Valls est un non-sens économique, car plus de 70% des ordres donnés aux entreprises le sont par les collectivités locales.

Ne plus permettre d’investir c’est à coup sûr créer du chômage.

Longlaville, va donc perdre plus de 150 000 € de dotation de l’Etat.

Dans ces conditions construire un budget de fonctionnement et un budget d’investissement commence à relever de la quadrature du cercle.

Dans ces conditions compliquées, rendu encore plus difficile par le poids élevé de notre dette contractée en novembre 2013 et que nous avons énormément de mal à renégocier avec la Banque Postale, Longlaville peut afficher un bilan d’investissement 2015 intéressant.

La ville trouve un nouveau souffle.

Le monument aux morts a été totalement rénové, deux courts de tennis en extérieur ont été construits et un court intérieur entièrement remis à neuf.

La toiture de la salle des fêtes Alexis Léonov a été refaite.

Les cloches de l’église fonctionnent à nouveau et les travaux d’étanchéité ont été terminés.

La crèche associative termine son important lifting.

Les lampadaires du Parc Jacques Duclos qui avaient été vandalisés il y a plusieurs années ont été remplacés.

Le parc est à nouveau éclairé.

Pour 2016, nous avons 3 grands projets :

Nous allons engager rapidement un Contrat de Performance Energétique qui va, non seulement nous permettre de faire de très substantielles économies d’énergie sur l’éclairage public, mais nous permettra de remettre celui-ci aux normes et de le rendre plus moderne.

2016 sera également l’année où nous allons entrer dans la phase active de la requalification urbaine du centre-ville.

L’ancienne concession Citroën va être prochainement démolie et j’espère voir les premiers locataires prendre possession de leur nouveau logement au début 2019.

Nous allons aussi, engager une étude de faisabilité pour la construction d’une nouvelle école élémentaire qui trouvera sa place dans le nouveau quartier qui va sortir de terre.

Nous allons poursuivre la préservation du patrimoine communal très dégradé en engageant la rénovation d’autres toitures de bâtiments communaux.

Ce travail important qui change et va continuer de changer le visage de la commune est possible parce que l’équipe municipale qui m’entoure est formidable.

En effet, sans équipe de qualité, il ne peut pas y avoir de travail de qualité.

J’adresse mes chaleureux remerciements à Aurélie Pierron, 1ère Adjointe au maire, au bureau municipal et à l’ensemble des conseillers municipaux.

J’adresse également mes remerciements les plus sincères à l’ensemble du personnel communal avec à sa tête Véronique Pimentel, Directrice Générale des Services.

Si Longlaville bouge, c’est aussi grâce au dynamisme de ses associations.

En plus des fêtes et cérémonies habituelles d’autres, nouvelles, commencent à trouver leur place : comme le 15 Août dans le Parc ou la Fête de la Saint-Nicolas sur la placette près de l’église.

Je me suis même laissé dire que les Feux de la Saint-Jean allaient renaitre de leurs cendres, si je peux utiliser cette image concernant des feux.

Un grand merci à tous les Présidents et Présidentes, à tous les membres des associations de Longlaville pour l’immense travail qu’ils fournissent afin d’animer la ville.

Je veux aussi vous faire part de deux évènements importants qui trouveront leur place en 2016 dans la vie de la cité.

Tout d’abord, le week-end de soutien à la Palestine qui aura lieu les 4,5 et 6 mars avec la présence notamment d’une jeune troupe de danseurs palestiniens de Naplouse.

Puisque j’évoque la Palestine, je voudrai avoir une pensée pour mon ami Hashem, militant palestinien de la paix, que j’avais rencontré en novembre 2014 à Hébron et qui est mort asphyxié par les gaz de l’armée israélienne sur un check point de la vieille ville.

Le deuxième élément concerne une commémoration.

Nous sommes tous à des degrés divers engagés dans la vie publique.

Il est bon de se rappeler à qui nous sommes redevables de cet engagement.

Nous le sommes à des personnalités qui ont croisé notre chemin et qui nous ont marqué par leur intelligence, leur charisme et leur démarche visionnaire.

C’est mon cas, lorsque Bogdan Politanski qui fut, entre autre, un grand Maire de Longlaville est venu me chercher pour être son colistier en 1983.

Ce 28 août 2016 cela fera 20 ans qu’il nous a quitté.

Nous commémorerons cet anniversaire en rendant hommage au bâtisseur du Longlaville moderne qu’il fût.

Vous seriez surpris si je n’évoquai pas, avant de conclure mon propos, un sujet épineux : celui des gens du voyage.

Longlaville a sur son territoire 135 caravanes et porte pour l’essentiel l’effort d’accueil de ses populations.

Celles-ci ont droit à des conditions de vie correcte et il ne s’agit pas, aujourd’hui encore moins qu’hier, d’opposer les populations entre elles.

C’est pourquoi je réaffirme à la fois que Longlaville est prêt à mettre à disposition des espaces pour accueillir des habitations adaptées ou des terrains familiaux et à la fois je réaffirme que la situation actuelle n’a que trop duré et que la ville ne l’accepte plus.

Il est donc plus qu’urgent que la commune, la Communauté de Communes, l’Etat et ses services se réunissent pour trouver enfin une solution pérenne à ce problème préoccupant.

Mesdames et Messieurs

Avant de lever nos verres à la nouvelle année, je tiens en mon nom et en celui du Conseil Municipal à vous renouveler mes vœux les meilleurs pour 2016.

Que cette année vous garde ou vous permette de retrouver la santé.

Qu’elle soit une année de bonheur et qu’elle comble tous vos souhaits.

Je vous remercie de votre attention.

Date de publication de l'article : 15 janvier 2016
maison de l'enfance
Longlaville
18°
légère pluie
humidité: 71%
vent: 2m/s S
MAX 18 • MIN 17
26°
Sam
29°
Dim
24°
Lun
23°
Mar
Facebook Jean-Ferrat